STRETTE

(création 2019)

italien stretta « étreinte, resserrement », venant du latin strictus
mus. Partie d’une fugue qui précède la conclusion et dans laquelle le sujet et la réponse se poursuivent avec des entrées de plus en plus rapprochées.

 

Que restera-t-il quand tout aura disparu ?

Ceci est ce qu’il y a : deux hommes. Ils feront tout pour s’en sortir. Ils vivent. Ne reste bientôt que le souvenir, puis le vent. Finalement un tintement. Enfin, au cœur des ruines, la lumière, seule.

Chorégraphie scénique au geste photographique, la pièce propose un travail de cadrage, d’éclaircissement et de resserrement des éléments hétéroclites dans le temps. À travers un processus scénographique en constante transformation, Strette conçoit ainsi les espaces de la vie, de la mémoire et de l’oubli. De part en part, elle tente ainsi de mettre bout à bout les fragments d’un même secret, qui a peut-être un très beau nom, qui s’appelle : le bonheur.

conception, jeu et scénographie : Konrad Kaniuk et Renaud Golo


création lumière : Johanna Moaligou


vidéo : Jean Doroszczuk

Une production de Korowód.

Coproduite par Ramdam, un centre d’art
à travers le dispositif d’Aide à la résidence de la DRAC-Auvergne-Rhône-Alpes.

Avec le soutien du Pacifique - CDCN de Grenoble, de la Fonderie (Le Mans), du Reservoir Danse (Rennes), BLVU (Lyon), du Théâtre de la Renaissance Oullins Lyon Métropole, l’Association Mâ, Atelier Déclic, de la Ruche et de la Compagnie les 7 soeurs.

© 2018 Konrad Kaniuk