Essai 4

juin 2014 | Ramdam, un centre d’art

Recherche autour du « Paysage sous surveillance » de Heiner Müller, L’Essai 4 travaille des bricoleurs de corps qui cherchent à trouver « l’erreur peut-être salvatrice, la faille dans le déroulement ». Sur ce chantier corporel, nous avons laissé les images apparaître et disparaître sans cesse. Elles se superposent et se juxtaposent afin de se vider et de raconter d’autres choses que celles qu’elles nous montrent.

1/5

© 2018 Konrad Kaniuk