Essai 3 -

Les matassins.

avril 2014 | recherche de 4 semaines au Théâtre Kantor avec une présentation de travail

« Construire et déconstruire, faire et travailler. Toujours avec la main sur le bois. Toucher du bois : tantôt à deux, à trois, etc. – tantôt tout seul. Travailler l’objet, comme les enfants sur les aires de jeu, c’est peut-être travailler le monde pour s’en faire une maison ou un château de sable. »

 

Partant du film  « Le bonheur  » d'Alexandre Medvedkine nous avons travaillé sur la relation du geste à l'objet allant du concret vers la production des sentiments d'une des familiarité perdue qui se nourrissent des imaginaires collectifs d'anciens souvenirs, inventés ou réels.

avec Chawki Derbel, Sidonie Duret, Lea Helmstädter, Sébastien Hoen-Mondin | travail de  lumière : Julie Lorant | travail de son : Estelle Gotteland | regard de composition : Juliette de Beauchamp | aide à la scénographie : Helene Hellmich

1/6

© 2018 Konrad Kaniuk